• Nathanaël

Des vins "fruités" et des vins "secs"


« Je voudrais un vin fruité mais sec », cette phrase revient régulièrement dans les restaurants et autres commerces de vins, mais qu’en est-il de sa pertinence ?


Il semblerait également que les restaurateurs du quotidien se soient adaptés à cette description des clients puisqu’une restauratrice nous déclarait il y a peu : « je sais faire la différence entre un vin fruité et un vin sec ».

Cette phrase est caractéristique de plusieurs éléments, le premier est sûrement la volonté des consommateurs d’utiliser les mots qui conviendraient pour décrire le vin tout en ayant une certaine appréhension à son égard et une peur presque inconsciente de passer pour un ignorant. Le vin étant partout ; dans les dîners d’affaires, les repas familiaux, les apéritifs entre amis, il est de bon ton d’en savoir plus que les autres et donc utiliser les termes « fruité » et « sec » donnent une apparence de connaissance puisqu’on ne les utiliserait pas pour décrire un autre breuvage.


Pour une plus grande justesse de langage il faut toutefois être conscient de deux aspects : le terme fruité est imprécis puisque tous les vins disposent d’un caractère « fruité », pour la comparaison cela a autant de pertinence que de décrire un vin comme « contenant de l’alcool ».


En effet que ce soit rouge, blanc, rosé ou effervescent, dans tous les vins nous pouvons identifier des arômes similaires à ceux des fruits présents dans notre quotidien. Cependant chaque type de vin aura des arômes de fruits « attitrés », ainsi les vins blancs auront majoritairement des arômes de fruits blancs comme la pomme verte et la poire, ou de fruits à noyaux comme la pêche ou l'abricot, voire des arômes floraux. Au contraire les vins rosés sont eux caractéristiques d’arômes de fraises, de framboises et de fruits rouges au parfum délicat en général.

Nous comprenons donc aisément l’aspect trop général de l’adjectif « fruité » pour décrire un vin même s’il est vrai que les senteurs de certains vins seront plus généreuses sur le fruit, et donc comprenant un plus grand nombre d’arômes de fruits que certains autres qui seront qualifiés de senteurs « minérales » avec du silex, de la salinité, etc.


L’utilisation de ce premier terme fruité est donc très imprécise mais peut avoir certains aspects de vérité objective dans certains cas cependant le terme « sec » lui, doit être employé dans des cas très précis. Un vin tranquille (non pétillant) qui contient moins de 4 grammes de sucre par litre est dit « sec », or la majorité des vins consommés en France sont des vins secs.

Des appellations réputées comme les AOC Sauternes, Bonnezeaux ou encore Coteaux-du-Layon comprennent des taux de sucre bien au-dessus des 4g/L de sucre ce qui les classent dans la catégorie des liquoreux.

Le Cabernet d’Anjou, la star des rosés la plus vendue en France est qualifiée de rosé « demi-sec » avec un taux de sucre supérieur à 10g/L. Le terme « sec » ne peut donc être utilisé que dans un cas précis.

Par expérience, j'ai remarqué que ce que le consommateur moyen veut définir par ce dernier est la sensation d’astringence, cette dernière est causée par les tannins présents dans le vin. Pour avoir une idée précise de cette sensation, nous conseillons de boire un thé qui aurait infusé plusieurs heures, le thé comprend également des tannins. Une certaine sécheresse va être causée dans la bouche et le palais par ces tannins s’ils sont trop présents mais dans le vocabulaire du vin c’est le mot « astringent » qui sera utilisé.


Les termes « fruité » et « sec » ne sont également en aucun cas en opposition puisque tous les vins présentes des arômes de fruits plus ou moins présents et que la majorité des vins de France sont « secs » avec moins de 4g/L de sucre résiduel.


Le vocabulaire précis pour une personne souhaitant un vin léger et pas trop astringent en terrasse de restaurant par exemple serait de demander au serveur «Un vin pas trop tannique », ces derniers seront très présents dans le Beaujolais, la Vallée de la Loire par exemple avec des cépages comme le Gamay, ou le Pinot noir.


A la prochaine dans les explications du vins chez Vins Francs !


Nathanaël

41 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout