• Nathanaël

Choisir le bon endroit pour garder ses vins

Mis à jour : mars 25


Bien cher lecteur, nous abordons ici un autre sujet et pas des moindres, comment et où garder son vin pour éviter les mauvaises surprises et permettre à ce doux breuvage un vieillissement optimal ?



Anecdote vécue avec Darius à Singapour, un vin nous a été offert et ce dernier avait été entreposé plusieurs années dans une cuisine à la température moyenne de 25/26°C (Singapour c’est plutôt chaud et humide). Ravi du présent, nous l’avons été certes moins une fois le flacon ouvert et son contenu humé dans nos verres (à pied n’oublions pas).

Des notes alcoolisées et de fruits cuits ainsi qu’une bouche vinaigrée ont été les descripteurs de cette piètre dégustation, la raison : la mauvaise conservation de cette bouteille en position verticale pendant plusieurs années. La question de la conservation est donc primordiale puisque les résultats seront clairement visibles sur le vin si jamais vous traitiez cette question à la légère.


La première considération à prendre en compte est celle du type de bouchon placé sur votre bouteille, s’il s’agit du traditionnel bouchon de liège la bouteille devra être gardée couchée pour que le liquide reste en contact avec le bouchon; sinon gare à la sècheresse de ce dernier qui risquerait l’effritement puis l’oxydation. Dans le cas des capsules à vis, typiques pour les vins du nouveau monde, la position de la bouteille importe peu le plastique ne nécessite pas d’humidité.


Vous pensiez en avoir fini ? C’était sans compter la délicatesse de notre cher breuvage qui sait se montrer capricieux dans ses désirs de bonne garde.

Cependant rassurez-vous, pas besoin de dépenser des milliers d’euros dans un complexe souterrain réfrigéré, le principe essentiel étant de conserver tous les vins et ce, quelle que soit leur couleur entre 10 et 14°C. en ce qui concerne l’hygrométrie c’est-à-dire le niveau d’humidité on aura soin de choisir un endroit à la forte humidité, entre 60 et 75%.


Conséquence d’une trop basse température ? Votre vin vieillira plus lentement et aura des risques d’être endommagé, le vieillissement sera plus rapide dans une cave trop chaude et le risque de dépréciation qualitatif est le même, voire plus prononcé.


Une cave naturelle, un sous-sol ou tout autre endroit satisfaisant à ces deux premières conditions doit également être impérativement à l’abri de la lumière du jour, voire de la lumière artificielle de manière prolongée pour certains types de vins. Le rayonnement du Soleil et même de la Lune pourrait apporter un « goût de lumière » très rapidement à votre bouteille qui s’oxyderait et dégagerait des odeurs de choux cuits et de laine humide.


Un simple thermomètre permet de manière efficace et peu chère de contrôler rapidement la température du lieu ou stocker les vins et si l’humidité n’est pas suffisante il est souhaitable d’arroser le sol ce qui se révèlera d’autant plus efficace si ce dernier est en terre battue.


Dernier conseil pour une garde optimale, gardez vos flacons loin des tremblements, nous nous excusons d’avance pour les caves situées en dessous des arrêts de métros parisiens :)


A la prochaine explication vins chez Vins Francs !

31 vues0 commentaire